Category Archives for vidéo et docs pour faire un blog

131 Vous avez fermé une fenêtre par inadvertance

Vous avez fermé une fenêtre de votre explorateur par inadvertance ? Aïe. Pas de panique: ctrl + maj + T.

Vous voulez revenir à la page précédente ? Alt + flèche gauche.

Vous voulez ouvrir dans une nouvelle fenêtre ? Ctrl + clic ou clic droit "ouvrir dans une nouvelle fenêtre"

Vous avez 2 comptes Facebook ? Utilisez deux navigateurs différents, par exemple Chrome et Firefox. Vous jonglerez plus aisément.

Suite

129 Petit truc pour ne pas disperser le prospect

Empêcher les suggestions de vidéos à la fin de votre vidéo youtube: ajouter avant le guillemet à la fin du lien url

?rel=0

Suite

128 La valeur supérieur du contenu

Dans un article de presse-citron, je suis allé à la pêche d'excellentes nouvelles pour vous, pour nous.

Il est intitulé "Le SEO serait-il mort" ? Il est relié à des articles américains que je suis également allé voir pour vous.

On y explique que le SEO en tant que tel, autosuffisant, ne suffit plus.

C'est le contenu qui prime désormais, notamment via les back-links (liens en retour).

S'il y a back-link, c'est que quelqu'un s'intéresse au fond, au contenu, à ce que vous dites.

Voilà pourquoi j'insiste depuis longtemps sur ce que vous dites, plus que sur les techniques.

Votre originalité, votre honnêteté, votre passion sont des valeurs d'avenir. Et le faire savoir est essentiel, vous irez vous-même communiquer sur vos articles en les mettant en valeur, éhontément s'il le faut. Les moteurs de recherche aiment les gens qui s'assument et qui ont quelque chose à dire. Sans bien sûr en rajouter: discernement toujours, n'est-ce pas ?

Je vais vous faire une prophétie: à l'avenir, Google sera capable de dire si les gens ont lu votre article en profondeur, avec passion, ou s'ils ont survolé. Rien de plus facile, il lui suffira d'analyser la vitesse de scrolling de la page. Vitesse lente, jusqu'au bout et votre article prendra du galon.

Déjà, Google est capable de dire que 20% des gens ne lisent pas les articles qu'ils postent sur twitter.

Je n'ai pas besoin d'en dire beaucoup plus si ce n'est que je me félicite de mon intuition. Vos blogs iront loin, les moteurs de recherche vont les faire monter, parce qu'ils vont analyser de plus en plus profondément le fond ce ce que vous dites.

Suite

 

127 L’autocensure

Je vous présente aujourd'hui Myriam, qui a fondé le site "trucs de blogueuse", de très bonne facture, très riche, abonnez-vous à sa lettre.

Elle parle aujourd'hui de l'autocensure.

Je fais un commentaire qui, à mon avis, mérite ce très court mais intense article.

"Myriam, merci pour cet article intéressant.

Il faut du discernement et de la passion ensemble. Le discernement dit à la passion: "Ce que tu dis est-il vrai pour tout ceux qui partagent ton objectif (je ne dis pas 'tout le monde') ?" Si la réponse est "oui", il n'y a plus à hésiter.

Il faut du tact et du désir, de la délicatesse et de la force. Les lecteurs n'aiment pas être agressés, ils n'aiment pas les propos vains et tièdes.

Mais au-dessus de la question de la censure, il y a la question du talent. Le talent se nourrit de culture, de savoir-faire, d'expérience et d'intuition mêlés.

Sans talent, tout n'est pour moi qu'agression, de la médiocrité, de l'indolence, de la banalité, du fanatisme ou de l'ignorance.

Et si, au talent, se fiance un amour du lectorat, une charité au sens étymologique (le lecteur nous est cher), alors là, plus rien ne nous entrave."

Le talent consiste à se donner une liberté, à s'habituer à pousser un peu plus loin, un peu trop loin, beaucoup trop loin parfois. C'est un entraînement à se laisser porter par l'intuition. Votre intuition est la source d'originalité. Ce n'est pas en copiant les autres que vous irez loin. C'est un laissant avancer votre intuition, vision de la montagne haute appuyée sur votre bâton de pélerin.

Regarder les autres peut cependant nourrir votre contestation, votre réaction: c'est très bon.

Prenez l'habitude, comme je vous l'ai dit, de penser: "Et si c'était l'exact contraire qui était vrai ?" Vous verrez que vous en sortirez des trésors.

Par exemple, hier, une maman me dit qu'elle essaie de ne pas trop froisser les autres en parlant de l'école à la maison, quand on lui dit "Non ? C'est pas vrai, tu ne vas pas faire ça à ton fils, il va se retrouver seule ! Et toi, tu n'y connais rien ?" Elle répond qu'elle va essayer, qu'elle est accompagnée, qu'elle n'est pas toute seule. Très bien. Mais elle est sur la défensive.

Je lui dis: et pourquoi ne pas inverser la situation ? Dites-lui: "Non ?! tu ne vas pas laisser ton enfant à l'école ? C'est pas vrai ? Tu es sûre ? Avec les résultats de l'étude Pisa, tu sais qu'il sera d'un niveau très faible ! Pisa dit que 41% des élèves sont illettrés à l'entrée en sixième, tu te rends compte ? Tu ne vas pas le laisser tout seul entre les mains de ces gens en qui tu n'as même pas une entière confiance ?"

Voilà qui va vous attirer des sympathies, peut-être peu nombreuses, mais bien plus valeureuses que le consensus que vous entretenez avec 10 millions de personnes qui, de toute façon, ne vous achèteront jamais rien. Ne commercez pas avec des gens qui vous sont lointains (et j'emploie le mot "commercer" au sens ancien, au sens d'entretenir des relations, mais aussi au sens de négoce).

Il faut du tact avec les vérités subtiles et délicates. Avec les évidences, n'ayez pas peur, lâchez-vous, faites parler votre cœur. C'est ce que je fais et ça marche très bien.

Suite