Suite (cliquez sur le lien)

Echapper au système et gagner de l’argent avec un blog, assez pour vivre, c’est possible. Ce sera votre cas dans peu de temps, si vous suivez quelques conseils.

Si vous travaillez dans une entreprise, pensez-y. 4000 entreprises ferment chaque mois !

Et si vous n’avez besoin que de 400€ de plus par mois, ce sera d’autant plus facile. Mais visons ensemble un vrai revenu: 2.500€, c’était mon but, en fin de première année. Aujourd’hui, j’en suis à 1 zéro de plus.

Le fisc ne peut rien contre moi, évidemment. Je ne vois pas l’intérêt de lui reverser un seul centime, vu ce qu’il en fait (on peut en parler si vous voulez). Bref.

Il vous faudra pour cela – et nous le ferons ensemble – un blog bien à vous.

Pourquoi un blog et pas autre chose pour gagner de l’argent ?

Nous parlons d’un blog bien à vous, et non d’un blog de vacances sur une plateforme publique. Pourquoi ?

Parce qu’il n’y a pas mieux:

  • vous êtes le maître,
  • vous travaillez quand vous voulez,
  • vous n’avez pas à investir d’argent (ou très peu, pour un appareil photo par exemple),
  • vous configurez tout facilement et selon vos vœux,
  • vous voyagez ou vivez là où vous voulez (comme moi qui enfin ai pu partir définitivement autour du monde).

Et détail très important (ceux qui travaillent beaucoup me comprendront):

  • Le travail est cumulatif (et donc vous ne gagnez jamais moins que précédemment).

Ce qui veut dire que vous n’aurez pas à recommencer chaque lundi. Un texte ou un bouton Paypal est inusable !

Alors là, vous dites:

Mais je peux faire ça en créant mon entreprise et en étant autoentrepreneur.

Erreur. Car en étant autoentrepreneur, vous allez payer ou avancer

  • La TVA – 20% pour la France
  • Des charges sociales
  • Les impôts
  • Les frais de comptabilité et de secrétariat
  • La location pour le bureau
  • Les aménagements pour l’éventuel accueil du public
  • Les éventuels équipements
  • Les factures de chauffage, d’électricité, de votre bureau
  • Les frais bancaires, les assurances
  • Les innombrables démarches administratives (certifications, mises aux normes, etc.)
  • La formation continue
  • Les frais de parution légales et de publicité
  • Sans compter que vous aurez un dépôt au greffe à faire chaque année avec assemblée générale etc.

Le bloging est libre de tout ça.

Pendant que nous nous promenons, nos blogs travaillent

Mais d’abord, pourquoi cette idée folle, n’est-ce pas se marginaliser ?

Non, à mes yeux, c’est rester dans le système qui risque de conduire à vous marginaliser.

Vaut-il mieux maîtriser votre alimentation ou vous confier au supermarché ?

Vaut-il mieux gérer la scolarité de votre enfant ou le confier à l’école lambda ?

Vaut-il mieux laisser une entreprise décider de votre sort, aux aléas du marché et de la crise ou des actionnaires, ou vaut-il mieux faire vos revenus vous-même ? Et les accroître irrésistiblement (puisque votre travail est cumulatif ?)

Moi aussi, j’ai eu des entreprises. J’ai aussi été salarié. Je survivais, je n’avais pas une minute à moi, à nous.

Un jour, j’ai fait faillite, j’étais au fond du gouffre, j’allais à Pôle-emploi… j’ai écrit partout.

Ils ne m’ont pas répondu. Personne ne m’a répondu. Je cherchais follement, via les annonces, les réseaux, les relations, la politique même. Pendant deux ans, personne ne m’a aidé, en tous cas pas décisivement. Des encouragements, plein ! Mais ça n’est pas ce qui paye les factures.

Finalement, quelqu’un m’a appelé pour un emploi et j’ai été heureux. J’ai eu ce travail durant deux ans. Puis, je suis parti car j’étouffais (je devais prendre le RER, ce que je détestais, et Paris n’est pas du tout la ville rêvée pour travailler à mes yeux).

Dieu merci ! Je remercie le Ciel de m’avoir fait vivre ça. J’ai plaqué ce travail et j’ai dû me débrouiller seul, repartir de zéro, et dans ces cas-là, on choisit ce qu’on veut.

Bref, à bout de ressources relationnelles, j’ai été acculé à chercher sur le net, sans y croire: je me disais au fond de moi qu’on ne trouvait pas un travail sérieux sur le net, comme ça.

J’ai commencé par Google, évidemment.

Et je me suis aperçu que des millions d’Américains vivaient de leurs blogs ! J’ai l’esprit méthodique. J’ai analysé exactement si c’était possible pour moi, en France ; ça l’était, ça l’est n’importe où pourvu qu’on ait du net. Je m’y suis mis. En partant de rien. J’ai trimé seul, durant des mois.

Résultat, aujourd’hui tout va très bien du point de vue financier. Ma famille est à l’abri. Voilà. C’est simple.

Je fais mieux chaque année que la précédente. Normal, une fois en place, pas besoin de refaire, je vous l’ai dit. Mais c’est crucial. C’est aussi pourquoi, vous le verrez, il ne faut jamais à mon avis faire de blog dans l’actualité – quelle qu’elle soit.

On m’a demandé une fois, comment je faisais. Puis deux, puis trois. Ensuite, j’ai dit: “Je me répète, maintenant je me filme.”

Et voilà, ce blog démarrait. Et je décidais de montrer, en créant ce blog, comment il pouvait rapporter. Pas à pas.

Donc, désormais, je vous aide.

En ce moment, je forme  personnes.

Il ne tient qu’à vous de les rejoindre.

Que devez-vous faire ? Regarder la vidéo puis lire le texte de la page et ensuite cliquer sur le bouton “Suite”.

Vous n’avez pas besoin de sortir d’argent, tous les outils gratuits existent sur le net. On va les monter ensemble.

Comment ça se passe, dans les faits ?

Prenons l’image du moulin: imaginez qu’on vous donne un cours d’eau gratuit, des planches, un axe et du mortier.

Votre travail à vous, c’est d’assembler tout ça. Ensuite, vous avez un moulin qui tourne tout seul. Sans que vous ayez à y retourner tous les jours de votre vie. La pluie et l’eau de la rivière font tout, en fait.

Le cours d’eau, ce sont les moteurs de recherche. Les planches, l’axe et le mortier, ce sont les outils crées gratuitement par des internautes.

Moi, je vous explique où trouver le cours d’eau et le matériel, et je vous montre l’assemblage pas à pas. Après, vous vous débrouillez.

Et donc ?

Première chose à comprendre: des tas de gens travaillent déjà pour vous. Vous n’avez pas mis un centime dans Google, et pourtant, Google travaille pour vous. Pas seulement Google. Les moteurs de recherche conduisent les gens vers des sites et ne leur demandent rien en échange. Je ne donne rien à Google, qui m’envoie des milliers de gens chaque mois. Pas des millions, des milliers.

Imaginez que des milliers de gens aillent vers votre blog. Vous n’auriez qu’à leur montrer quelque chose qui leur plairait, qu’ils cherchent.

Comment cela est-il possible ? On le saurait si c’était vrai !

Mais, direz-vous, si ça marchait, ça se saurait.

Mais, ça se sait ! Aux USA, la Silicon Valley regorge de gens qui vivent uniquement du net. En France, en Belgique, au Canada ou partout dans le monde, des gens ont des blogs qui gagnent: il y a déjà des millions de blogueurs pros dans le monde ! Il y a des filles qui font 20.000 euros par mois et qui ont commencé il y a 20 ans à vendre des produits cosmétiques en se faisant payer uniquement sous forme d’échantillons gratuits. Depuis, on a développé des blogs inouïs, qui brassent beaucoup d’argent, et dans des pays défiscalisés, si bien que l’Etat ne peut plus vous racketer fiscalement. Tout ça, je vous l’expliquerai.

Tapez “chiffre d’affaire e-commerce” sur google et vous verrez si ce n’est pas un marché énorme. Il y a plus de livre édités par Amazon ou Lulu que tous les éditeurs réunis.

Evolution des premiers trimestres. 20 milliards réalisés entre janvier et mars 2017.

 

Voici les faits :

Il y a une population de 85.120.268 personnes francophones en France, Québec et Belgique (à supposer qu’on ignore les autres).

Nous allons nous servir d’un outil qui nous permettra de détecter un centre d’intérêt pour supposons 2.000 personnes dans cette population.
 
Cela vous amènera environ 40.000 visiteurs par mois (parce que les moteurs de recherche vous amènent des gens qui ne cherchent pas seulement votre centre d’intérêt; dans mon cas, mon mot-clé “école à la maison” était au début autour de 400 par mois, il est aujourd’hui à 1050. J’ai donc 44.000 visiteurs mensuels.]
 
Bien.
 
Là-dessus, quelque chose comme 1.5% des gens vont s’inscrire sur votre site, si votre blog n’est pas génial, soit environ 650 personnes.
 
Sur ces 650 personnes, 5% vont vous acheter votre produit.
 
Si votre produit est à 200€ (ou 19€ par mois) par exemple, cela vous fera 6.500€ de revenus mensuels nets.

Personnellement, dès le départ je faisais entre 6 et 7% d’inscrits. Et je fais ensuite autour de 7% de vente sur les inscrits. C’est correct, presque standard. Mais mes centres d’intérêt ne sont pas très populaires. Je ne cherche pas à faire “du fric”, je veux simplement vivre bien, voyager, faire de grandes choses, je n’ai pas besoin de milliards pour ça.

Mais vous, vous pouvez faire bien mieux. Je n’y vois aucun inconvénient.

Si votre centre d’intérêt capte 4.000 personnes, ou 20.000 personnes, cela fera autant de fois le revenu.
 
Et si vous lancez d’autres produits, cela multipliera d’autant votre résultat. Si vous voulez faire d’autres blogs, de même !
 
Vous voyez donc que sans avoir à payer de la pub ou faire des campagnes ruineuses d’information, vous avez un revenu potentiel à votre portée.

Comment faire venir ces gens, comment créer un produit simplement, comment le mettre en ligne, je suis là pour vous le dire et vous le montrer.

Je ne suis pas le seul

Certes, vous pouvez aller voir ailleurs sur le net, les diverses formations. Mais je vous préviens: la mienne est la moins chère (parce que je donne mon temps à des familles que j’aime et qui viennent surtout de l’école à la maison) et la plus complète. Je n’ai pas peur de le dire. Vous pouvez dépenser 2.000€ ailleurs. Mais ensuite si vous venez me voir, vous allez vous dire: “Mince, j’ai ici 30 fois ce que j’ai vu ailleurs.” Normal: je les ai faites aussi, ces formations. Bien mais trop chères à mon goût. Voilà pour le sujet des concurrents, parfois très sympas d’ailleurs.

“J’ai peur du succès”

Attendez, quelqu’un me dit: 4256 personnes, ça m’effraie. C’est le truc classique du débutant.

Augmentez le prix. Le nombre diminuera. Supposez que vous n’ayez qu’un client par mois, pour un produit que vous vendiez 3500€. Un seul client à décider sur 4256 personnes. Parce que vous n’avez pas le temps ni l’envie de gérer 4256 acheteurs. Ou deux clients ?

Est-ce le bout du monde ?

Alors maintenant, supposez que vous ne vouliez que 400€ par mois pour payer l’école à la maison à votre enfant. C’est d’autant plus facile !

En résumé: en disant à peu près n’importe quoi, on automatiquement au moins 0.001% de francophones intéressés et qui vont s’inscrire. Parmi ceux-ci, vous êtes sûr que 5-7%, en moyenne, achèteront, dès lors que vous aurez présenté les choses comme je vous le dis. Vous avez donc un revenu potentiel.

J’étais au fond du trou, j’ai fait faillite, j’ai cherché du travail, j’ai été vigile de banque, de magasin. J’ai cherché partout du travail. J’ai vu sur le net que des gens s’en tiraient avec internet. Je pensais que c’était des pros, des types super fortiches en informatique et je n’y connaissais rien. Je me suis rendu compte que des petites demoiselles gagnaient 300€ par mois facilement, ça m’a mis la puce à l’oreille. J’ai creusé, appris, commencé. Et après quelques mois, mes premiers paiements arrivaient sur Paypal, je me souviens très bien du jour, de la personne. C’est une chose qu’on n’oublie pas.

Et ensuite, ça n’a fait que croître. Rien à refaire (ou presque, de temps en temps une nouvelle qui va s’insérer dans un article, une mise à jour, un nouveau look…). Tout progrès est acquis. Si vous vendez mieux avec un formulaire rose qu’avec un vert, vous gardez le rose. C’est simple: le public décide; ça aussi, je vous l’expliquerai.

“Des légions d’Américains, et de plus en plus de citoyens d’autres pays, abandonnent le salariat et créent de nouvelles méthodes de travail. Ils deviennent des travailleurs du savoir auto-employés, propriétaires d’entreprises à la maison, à temps plein ou partiel, freelance ou e-lance, professionnels et entrepreneurs indépendants, microentrepreneurs et infopreneurs, consultants à temps partiels, cadres en intérim, dépanneurs à-la-demande, et solistes à plein temps.” (Daniel Pink)

Combien de temps ça dure ?

Un blog qui tourne, une fois lancé, rapporte à vie. Mon premier blog date de 2013 et tourne parfaitement, sans moi. Comme un moulin. La preuve, vous en venez probablement. C’est L’Ecole à la Maison.

Un bouton Paypal est inusable !

Un blog n’a pas besoin d’être retapé chaque saison, si du moins vous suivez mes conseils.

Votre blog existera tant qu’il y aura de l’électricité sur la Terre ! Alors je sais, certains catastrophistes qui pensent que ce qui se passe en France est vrai partout, me disent: “Bah justement, s’ils la coupent ?” Eh bien en ce cas, soyez tranquille, c’est la guerre partout, plus aucune activité ne marche ni aucune entreprise. L’activité en ligne survivra plus longtemps que le reste. Mais honnêtement, je suis convaincu qu’il y aura toujours l’énergie nécessaire. Rassuré ?

Bref, gagner de l’argent avec un blog n’est pas aussi compliqué qu’on le pense généralement et c’est pérenne.

Il faut être qualifié ?

Vous n’avez pas besoin de savoir programmer, il suffit de savoir ouvrir un document pour y taper du texte et de savoir naviguer sur le net.

La preuve, j’ai créé plusieurs blogs déjà qui me rapportent.

Comment rapportent-ils ? c’est ce que je vais vous expliquer; ça n’a rien d’incroyable, même si c’est génial !

Je n’ai pas d’idée

Tant mieux. On ne vous en demande pas et je préférerais que vous n’en cherchiez pas seul. Car ce n’est pas votre idée qui va le plus vous enrichir (c’est l’erreur que j’ai aussi commise, moi aussi, au début), ce sont les idées et les besoins des autres: leur besoin de vous, de ce que vous pouvez faire pour eux. On va donc voir ce qui pourrait intéresser les autres dans ce que vous savez faire ou pouvez développer.

J’ai une cliente qui ne savait rien et n’avait aucune idée: elle avait juste un problème d’argent. Elle voulait voyager. Elle a réussi en racontant son histoire en vidéo.

Quand je parle d’école à la maison, toux ceux que ça intéresse écoutent. Je n’avais pas spécialement envie d’en parler mais maintenant, je suis leader. Alors que j’avais devant moi l’Etat (le site du gouvernement), et un autre site financé par le Qatar. Mon prochain site sera plus proche de ce que j’ai envie de faire: j’ai maintenant l’expertise pour choisir mon sujet à 100%.

Pour ce qui est de votre idée, vous en avez une ou non: ça n’a pas d’importance, n’attendez pas de la peaufiner, soyez ouvert, soyez souple.

On va aller à la rencontre (virtuelle) des gens qui vous nous dire ce qu’ils aimeraient; c’est ce qu’on appelle la demande. Il y a une demande énorme, dans des milliers de domaines, je vais vous la présenter grâce aux outils existants sur le net.

Il y a des milliers de blogs à faire et qui n’existent pas.

Oubliez le reste

Vous comptez sur votre entreprise et doutez du net ? Vous  faites erreur. On est bien plus à l’abri en investissant son temps sur le net que dans son entreprise classique, à la merci de n’importe quel politicien fou tel que nous en avons depuis 10 ans.

Votre travail vous déplaît ? Vous cherchez des revenus ? Créez-vous un salaire. Votre propre emploi, sans contrainte, un revenu qui continue même quand vous êtes en vacances. Pas besoin de créer une entreprise, de faire de la publicité ou de spéculer, et en évitant les combines douteuses.

La demande sur le net n’a jamais été aussi forte qu’aujourd’hui. Sans être exponentielle, c’est une hausse constante. Cette demande correspond chaque jour à des milliers de nouveaux connectés qui veulent consommer, trouver des amis, des conseils… Des milliers d’anciens internautes qui décident d’utiliser leurs moyens de paiement et de créer un compte Paypal.

Nombreux sont d’ailleurs ceux qui gagnent leur votre vie grâce à la formation que je vous fais suivre ici.

Il y a 9 chances sur 10 que vous soyez actuellement dans le mauvais secteur, la mauvaise activité, et c’est le cas si vous êtes salarié, patron de PME ou chômeur en Europe ou au Québec: vous êtes condamné.

A moins qu’en fait, en découvrant ce blog, vous soyez touché par la plus belle opportunité de changer de bateau avant que ça coule.

Oubliez l’idée que l’argent ne tombe que dans les poches des chanceux, des doués, des énarques ou des HEC. Nous les blogueurs, les distançons de mille lieux pendant qu’ils s’escriment au bureau dans une carrière la plupart du temps décevante. Ils rêveraient de vivre comme nous vivons.

Dans la formation,  proposez-vous également d’être en quelque sorte l’accompagnateur (coach diraient les Anglo-Saxons) en affaires pour la personne qui s’y abonne?

Oui, c’est ce que je fais: je vous accompagne si nécessaire, en faisant des skype par exemple.

Y a-t-il d’autres formations ?

Oui.

Leur point commun ?

Elles sont bien, mais elles sont chères (comptez 2.000€ pièce). J’ai fait 2 formations, j’ai donc payé près de 4.000€. Mais je n’y ai pas trouvé ce que je vous livre ici, pour 200€. Loin s’en faut ! Rapidement se sont posées des tas de questions que j’ai dû résoudre seul.

Comment ça se passe ?

Ici, je vous montre tout, pas à pas, clic après clic.

Voici la formation de loin la plus complète, la plus sûre, la plus efficace, la moins chère du Net !

On y va ? Prêt à rejoindre les personnes que je forme actuellement ? Alors, en route.

Suite (cliquez sur le lien)

Activité chifrée 2 mois Gagner de l'argent avec un blog, sans spéculer, sans publicité


Conclusion

Ce n’est pas sur le marché du travail que vous trouverez votre solution, c’est peu probable: on y est dans la survie. Vous voulez persister à quémander un travail en vous justifiant, en envoyant des CV inutilement, alors que des gens attendent ce que vous allez leur proposer ?

Sur le net, IL Y A PLUS DE DEMANDE QUE D’OFFRE, il y aura toujours des tas de sujets à exploiter.

Il vous faut un revenu qui ne soit pas grignoté par des frais de déplacements, des impôts à la source et qui vous laisse du temps pour vivre.

Internet vous donne cette possibilité fantastique. Impossible il y a 15 ans, on peut maintenant en vivre. Faites un blog puis un autre et ainsi de suite. Le travail est cumulatif. Une fois fait, pas besoin d’y revenir, si vous suivez mes conseils.

Suite (cliquez sur le lien)

>